Les courbes de fréquences donnent des informations essentielles sur la nature des processus à l’œuvre (anabolique/catabolique, chronique/aigu…) ainsi que sur la communication organe-cible/organisme.